Bienheureux Carlo Acutis

Un geek au paradis

Carlo Acutis meurt très jeune, à 15 ans, le 12 octobre 2006 à Monza en Italie, à cause d’une leucémie foudroyante, en laissant chez tous ceux qui l’ont connu un sentiment de grand vide et une profonde admiration pour ce que fut son témoignage d’une vie authentiquement chrétienne, brève mais intense.

Découvrons un peu plus sa vie!

Enfance de carlo

Carlo est né le 3 mai 1991 à Londres.  Il est issu d’une famille italienne, originaire de la Lombardie.  Ses parents (Antonia Salzano et Andrea Acutis) sont alors en Angleterre pour des raisons professionnelles. 

En septembre 1991, La famille Acutis retourne en Italie et s’installe à Milan. 

l'Eucharistie et
la vierge marie

Carlo a vécu sa Première Communion, à l’âge de 7 ans.  Depuis, ce temps, il n’a jamais manqué le rendez-vous quotidien à la messe. Il cherchait toujours, avant ou après la célébration eucharistique, à prier devant le Tabernacle pour adorer le Seigneur réellement présent dans le Saint Sacrement. La Vierge était sa grande confidente et il ne manquait jamais de l’honorer en récitant chaque jour le chapelet. La modernité et l’actualité de Carlo se conjuguaient parfaitement avec sa profonde vie eucharistique et avec sa dévotion mariale, qui ont contribué à faire de lui ce garçon tout à fait spécial, au point d’être admiré et aimé de tous.

Sa vie de foi

Un adolescent de notre temps comme beaucoup d’autres, engagé à l’école, parmi ses amis, grand expert d’ordinateurs. C’est sur tout cela que s’est greffée sa rencontre avec Jésus-Christ.

Carlo Acutis devient un témoin du Ressuscité, il se confie à la Vierge Marie, il vit la vie de la grâce et raconte aux jeunes de son âge sa bouleversante expérience avec Dieu.

Il se nourrit chaque jour de l’Eucharistie, participe avec ferveur à la messe et passe des heures entières devant le Saint Sacrement. Son expérience et sa maturation chrétienne témoignent de la véridicité des indications données par le Pape Benoît XVI dans son Exhortation Apostolique Sacramentum Caritatis : « Le sacrifice de la messe et l’adoration eucharistique corroborent, soutiennent, développent l’amour pour Jésus et la disponibilité pour le service ecclésial ».

Carlo entretient également une tendre dévotion envers la Vierge, récite fidèlement le chapelet et, sentant qu’elle est une Mère aimante, il lui dédie ses bonnes actions comme des sacrifices.

Ce garçon, égal à ses camarades de classe, du point de vue sociologique, est un témoin authentique que l’Évangile peut aussi être vécu intégralement par un adolescent.

Rencontrer le christ...

Carlo était très doué pour tout ce qui se rapportait au monde de l’informatique si bien qu’autant ses amis que les adultes diplômés en informatique le considéraient comme un génie. Tous étaient stupéfaits de sa capacité à comprendre les secrets que recèle l’informatique et qui ne sont normalement accessibles qu’à ceux qui ont fait des études universitaires. Les intérêts de Carlo allaient de la programmation des ordinateurs au montage des films en passant par la création des sites internet, sans parler de la rédaction et de la mise en page, jusqu’à faire du volontariat pour les plus nécessiteux, avec les enfants et avec les personnes âgées.

En somme, ce jeune fidèle du diocèse de Milan était un mystère. Avant de mourir, il fut capable d’offrir ses souffrances pour le Pape et pour l’Église.

« Être toujours uni à Jésus, voilà mon programme de vie ». Par ces quelques mots, Carlo Acutis, ce garçon mort de leucémie, définit le trait distinctif de sa brève existence : vivre avec Jésus, pour Jésus, en Jésus. (…) « Je suis content de mourir car j’ai vécu ma vie sans négliger une seule minute en choses qui ne plaisent pas à Dieu ». À nous aussi, Carlo demande la même chose : il nous demande de raconter l’Évangile par notre vie, afin que chacun de nous puisse être un phare qui éclaire le chemin des autres.

Sa brève existence, tendue vers l’objectif de la rencontre avec le Christ, fut comme une lumière projetée non seulement sur le chemin de ceux qui l’ont croisé sur leur route, mais aussi de tous ceux qui connaîtront son histoire. 

Quelques citations...

« Notre objectif doit être l’infini, non pas le fini. L’Infini est notre Patrie. Depuis toujours, nous sommes attendus au Ciel ».

« Tous naissent comme des originaux, mais beaucoup meurent comme des photocopies ».

«Être toujours uni à Jésus, tel est le but de ma vie».

« Un ballon, pour monter bien haut, a besoin de se priver de tout ce qui pèse ; car ainsi fait l’âme, pour s’élever au ciel, en ayant besoin de prendre de petits poids que sont les péchés véniels. S’il y a un péché mortel, l’âme tombe sur la terre et la confession sera comme le feu, le même feu qui fait revenir au ciel le ballon. Il faut se confesser souvent parce que l’âme est très complexe

Témoignage de la
maman de carlo

Ce que Carlo pensait
de l'au-delà

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *